Le collectif Ecole pour tous
© Ecole pour tous

#EcolePourTous : "Nous voulons pouvoir entrer à l'école"

"Nous Stella, Bakary, Andrei, Gabriela, Joao, Rahela et les autres… sommes des jeunes, enfants, et parents qui se sont rassemblés parce que nous avons en commun d’avoir été laissés à la porte de l’école de la République Française. "

Ils sont des enfants et jeunes “du voyage”, des mineurs isolés étrangers, enfants ou parents vivant en bidonville, squat ou hôtel social en France. Après avoir partagé leurs histoires et découvert leur expérience commune de l'exclusion scolaire, ils se sont rassemblés pour revendiquer leur droit à l'éducation.

"Nous refusons d’être plus longtemps privés de ce droit et d’être exclus de l’universalité de l’accès à l’école." disent-ils, déterminés à faire entendre leur voix auprès du Ministère de l'Education nationale et de la jeunesse Jean-Michel Blanquer, et des individus.

Leurs revendications et leurs actions

"Nous avons la certitude qu’en entendant nos voix, la République saura imaginer les solutions concrètes permettant à chaque enfant de s’inscrire réellement à l’école, bénéficier des conditions de vie dignes pour pouvoir y rester et s’y sentir bien pour réussir.” expliquent les jeunes d'#EcolePourTous.

Ainsi, le 20 novembre 2018, ils ont adressé une lettre au Ministre de l'Education nationale et de la jeunesse avec leurs revendications :
•    la simplification des documents exigibles lors de l'inscription à l'école;
•    le développement de la médiation scolaire;
•    l'instauration de la trêve scolaire (pas d'expulsion habitative pendant l'année scolaire);
•    l'application de la présomption de minorité
•    la systématisation des contrats jeunes majeurs jusqu'à 21 ans pour mineurs non accompagnés
•    l'adaptation des plans de lutte contre le racisme à leurs réalités.

Retrouvez ici la lettre du Collectif et sa version parlée en vidéo.

Pour signer leur pétition et rejoindre le Collectif : https://ecolepourtous.org/

A lire, les portraits de deux jeunes du Collectif 

Slavi Miroslavov, désorienté
Ana-Maria, 16 ans : « Ma vie entre le bidonville et le lycée »

Fiche thématique "15 minutes pour comprendre... le droit à l'éducation"

Publié le 10 septembre 2019 | Modifié le 17 septembre 2019
0 
MY unicef